Logo Francois 1er - Typographie - Blanc_SMALL

« L’investissement pierre par excellence »

Espace Personnel

Devenir parternaire

Coordonnées Groupe

156, boulevard Haussmann 75008 Paris

01 42 97 97 77

contact@francois1er.com

AINCOURT, PAVILLON DES TAMARIS

Au milieu des années 20, le plein essor industriel marque également la recrudescence des cas de tuberculose. L’Etat français décide de créer un ensemble de 3 sanatoriums en plein cœur du Vexin français. Cet ensemble deviendra l’un des plus grands et remarquables sanatoriums du XXe siècle en France.

C’est notamment pour sa position géographique proche de Paris et pour ses propriétés exceptionnelles de qualité de l’air que le site d’Aincourt en Vexin a été choisi en 1929.

Un concours architectural fut lancé, remporté par le projet commun d’Édouard Crevel et Paul-Jean Decaux. Les travaux débutèrent en avril 1931 et s’achevèrent en juillet 1933, date de l’ouverture des sanatoriums. C’est l’entreprise de construction parisienne Lauret qui obtint le marché du gros œuvre.

Aujourd’hui, seul le Pavillon des Cèdres est encore en activité. Les Pavillons des Peupliers a été abandonné à partir de 1990 et celui des Tamaris en 2001.

Les Pavillons des Peupliers et des Tamaris ont été inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1999.

Dispositif
Monument Historique ou Déficit Foncier
Date de construction
1930
Nombre de lots
66
Typologie des lots
du T1 au T3

Une architecture novatrice

Le projet, architecturalement précurseur, comprenait trois bâtiments principaux figurant « un transatlantique vivant, prêt à voguer vers la haute mer ».

Les pavillons sont linéaires. Ils font 220 mètres de long pour 12 mètres de larges. Sur le flanc ouest, la galerie de jonction est courbe, ce qui accentue l’impression de légèreté de l’ensemble. L’ensemble est bâti en béton armé, dont les extérieurs ont été recouverts de crépi. Les sols, quant à eux, sont en granito.

UN MONUMENT HISTORIQUE EN RÉGION PARISIENNE

Le projet consiste en la rénovation complète de l’ancien Pavillon des Tamaris en 66 logements du T1 au T3 avec stationnement et terrasses privatives exposées plein Sud.

La restauration de cet ancien sanatorium de cure passera par une analyse exhaustive de ses dispositions architecturales et techniques et par la restitution précise de toutes les modifications intervenues depuis sa mise en service.

Ce travail, qui apporte une connaissance approfondie du bâti, précède la mise au point du programme architectural qui devra garantir le maintien de la lisibilité des dispositions d’origine.

Aincourt




Télétravailler au vert au coeur du Vexin




Environnement exceptionnel

Environne exceptionnel
Télétravailler au vert au coeur du Vexin, un parc naturel protégé et connu pour offrir l'air le plus pur d'IDF

Stationnement

Stationnement
De larges terrasses orientées plein sud, des places de stationnement avec borne de rechargement électrique

Emplacement stratégique en IDF

Emplacemen stratégique

A 15 minutes du Mantois, à 40 min de La Défense (RER E en 2024 qui reliera Paris) et à 30 minutes de Cergy